Catégories
Journal

PMA et estime de soi

Lorsque nous sommes dans un protocole de PMA, la confiance en soi est mise à rude épreuve. On se sent triste et différente, on se met en retrait, on a du mal à accepter son corps soumis aux nombreux traitements, on se sent moche et incomplète, on en vient à avoir honte de soi et de notre incapacité à pouvoir donner la vie. Ces sentiments viennent crescendo, jusqu’à nous faire perdre totalement confiance en nous et en notre capacité à surmonter cette épreuve aussi difficile qu’injuste. Il nous est alors impossible de voir la vie du bon côté.

Et si on essayait ? Si on se demandait ce que cette épreuve tant redoutée pouvait nous apporter ? Prendrions-nous les mêmes décisions de vie si ces dernières nous étaient épargnées ? Mènerions-nous le même travail sur nous-même ? Finalement, est-ce que les épreuves quelles qu’elles soient avec leur lot d’échecs et de déceptions ne sont pas un moyen d’apprendre sur nous-même et de trouver un sens à notre vie ?

C’est précisément le constat que je fais aujourd’hui de mon parcours et des différentes épreuves surmontées jusqu’ici. 4 ans de montagnes russes émotionnelles et d’interventions gynécologiques qui m’auront amenée à me recentrer sur moi pour mieux accepter la situation ; à identifier les plaisirs qui m’ont permis de vivre plus sereinement cette période difficile ; à prendre des décisions que je n’aurais jamais prises si je n’étais pas entrée dans ce rouleau compresseur.

Le résultat ? J’ai repris des cours de théâtre alors que j’avais arrêté d’en faire depuis des années, j’ai déménagé dans une région qui me correspond davantage et dans laquelle je suis épanouie, j’ai démissionné pour me reconvertir dans un métier qui me passionne : coach sophrologue avec une spécialisation en périnatalité et infertilité. Bref, je me sens plus alignée que jamais et pendant que je faisais ce travail, je suis tombée enceinte.

Si l’adage « prendre la vie du bon côté » était la clé ?

J’en suis convaincue plus que jamais.

Le poème de Leni Cassagnettes, initialement destiné aux jeunes élèves en difficulté, illustre bien mes propos et semble tout à fait adapté pour les femmes en perte d’estime de soi dans un parcours aussi lourd que la PMA. Lisez-le de haut en bas puis de bas en haut afin de voir la vie sous un angle différent 😉:

Prends la vie dans le bon sens

Je suis un gros nul

Personne n’ose penser que

Je suis capable d’accomplir de grandes choses

Je sais que

Je raterai tout ce que j’entreprendrai

Je ne crois plus que

Je peux réussir

Je suis persuadé que

Je ne vaux rien

J’ai arrêté de me dire que

J’ai confiance en moi

Je suis convaincu d’une chose :

Je suis quelqu’un d’inutile

Et ce serait idiot de penser que

Je suis une belle personne

Leni Cassagnettes