Catégories
Articles

Les bienfaits du rire face à la FIV

Cet article date, certes, de 2011 mais les bienfaits du rire restent d’actualité. En voici un extrait:

« Une étude menée par les scientifiques de l’Assaf Harofeh Medical Center à Tel Aviv en Israël l’a prouvé par A+B: […] L’étude a été réalisée sur 219 femmes en cours de FIV. Juste après l’implantation de l’embryon dans leur utérus, la moitié de ces femmes a reçu la visite d’un clown, formé pour l’occasion par le médecin en charge de l’étude, Shevach Friedler. Quinze minutes seulement, au cours desquelles des blagues, des tours de magie et d’autres clowneries se sont succédé pour (re)donner le sourire aux futures mères (du moins à celles qui ne sont pas atteintes de coulrophobie…).

Selon les résultats parus dans la revue Fertility and Sterility, au total, 20,2 % des femmes n’ayant pas bénéficié des plaisanteries du clown sont tombées enceintes suite à la FIV, un chiffre en accord avec les statistiques globales de la méthode. Très bonne surprise en ce qui concerne le groupe des femmes qui ont ri juste après l’implantation de l’embryon : le chiffre monte à 36,4 % de réussite !

Un dispositif antistress : La différence est sans ambiguïté, indiquant que le rire a bel et bien une forte influence sur le taux de réussite des FIV. Si le mécanisme physiologique n’a pas été déterminé par cette étude, il semble clair que le rôle antistress du rire ne soit pas étranger à ce phénomène. Le stress accumulé au cours du long processus de procréation médicalement assistée et l’incertitude quant à sa finalité, serait à l’origine de la synthèse d’hormones (cortisol, adrénaline, noradrénaline) néfastes à l’implantation de l’embryon ».

Pour lire l’article dans sa totalité: https://www.futura-sciences.com/sante/actualites/medecine-reussir-fiv-mieux-vaut-rire-27969/