Catégories
Journal

29 novembre 2019 – Il est là

Après l’angoisse, l’incertitude et la peur de voir s’évanouir encore une fois notre rêve, je le vois. Il est là, sur l’écran en face de moi. Enfin, pour le moment je ne vois qu’une poche en plein milieu de mon utérus avec un rond d’une circonférence parfaite à l’intérieur.

Je suis enceinte d’à peine 4 semaines et il est encore trop tôt pour entendre battre son cœur mais je vois sa poche, celle dans laquelle il va évoluer durant les prochains mois. Je ne le vois pas mais je l’aime déjà. Je lui parle tous les jours. Certains diront que c’est stupide car il n’est pas encore formé. Moi je me dis qu’à partir du moment où il commence à se développer, les cellules sont en marche et elles enregistrent tout. Alors je veux qu’elles impriment mon amour pour ce bébé à venir, je veux qu’elles s’accrochent à mes paroles pour mieux se multiplier. Je veux que lors de la prochaine échographie dans dix jours, je puisse entendre son petit cœur battre la chamade comme pour me dire bonjour.

Parfois je sais qu’il est là, les nausées ne trompent pas. A d’autres moments il se fait tellement discret que je panique à l’idée de le perdre. Je suis de celles qui se réjouissent des maux de ventre, des hauts de cœur et des coups de fatigue. Plus je sentirai la faiblesse dans mon corps et plus cela voudra dire que je partage mon énergie avec lui.

Je l’aime déjà.