Catégories
Journal

27 novembre 2019 – 3231 Mui/ml

4ème prise de sang. Jusqu’ici les taux étaient « parfaits », selon mon gynécologue. Et puis les 4èmes résultats sont tombés et le taux n’a pas doublé toutes les 48h comme ce qui est normalement conseillé. A partir de là, plus de « parfait » qui ne tienne, seulement des doutes et des lignes peu rassurantes échangées par mail avec mon médecin. Un moment de solitude immense. On aimerait entendre que tout va bien se passer, que chaque femme est différente, que ce n’est qu’un taux et que l’échographie permettra de vérifier le bon état de santé du fœtus.

Mais il n’en est rien. On aimerait échanger de vive voix, trouver des paroles réconfortantes afin de ne pas vivre dans l’angoisse et de ne pas devenir folle à l’idée qu’encore une fois le transfert va échouer. Je me sentais près du but ultime, du Graal, du bonheur immense et finalement le doute m’envahit. J’ai peur de perdre mon bébé.

Impossible de joindre mon médecin par téléphone. Je demande finalement conseil au père d’une amie qui est gynécologue et qui me rassure enfin. Des mots encourageants et une vision optimiste. Voilà tout ce dont j’avais besoin.