Catégories
Journal

17 janvier 2020 – Trisomie et DPNI

 

Le verdict est tombé. Mon résultat du Test des marqueurs de la Trisomie 21 est de 1/574. J’ai un risque sur 574 d’être enceinte d’un bébé trisomique. Cela ne veut rien dire pour moi, si ce n’est qu’à première vue j’ai statistiquement peu de risques d’être confrontée à ce genre de problème.

Oui mais… C’était avant que mon gynécologue ne m’explique que je suis dans la zone grise. Celle où je n’ai pas de risque élevé d’avoir un enfant atteint du syndrome de Down mais où le risque est intermédiaire, ceci nécessitant une analyse complémentaire appelée DPNI (dépistage Prénatal Non Invasif). Ce dernier est une prise de sang qui permettra de déterminer à 99,6% si oui ou non je suis enceinte d’un enfant trisomique.

Etant peu rassurée, mon médecin m’explique qu’il y a moins de deux ans, lorsque le taux du 1er dépistage était inférieur à 1/250 (1/574 étant inférieur donc), tout risque était écarté. Les progrès ayant évolué, ils estiment aujourd’hui qu’inférieur à 1/1000 un test complémentaire doit être réalisé.

Une nouvelle attente interminable, une nouvelle mise en apnée, une nouvelle épreuve à surmonter. Bien que tous les signaux soient au vert pour que tout aille bien, je ne peux qu’angoisser à l’idée que le chemin parcouru soit vain et que les difficultés surmontées ne soient peut-être pas derrière nous.

Résultats finaux sous une quinzaine de jours. Jusqu’à une nouvelle épreuve dans cette longue course pour devenir maman.